Member Login | Join SPJ | Benefits | Rates

> Latest News, Blogs and Events (tap to expand)


Advertisement
— ADVERTISEMENT —
Advertise with SPJ
2

SPJ Leads


News and More
Click to Expand Instantly

SPJ News
SPJ Blogs
Quill Online
Journalist's Toolbox

Stay in Touch
Twitter Storify Facebook Google Plus
RSS Pinterest Pinterest Flickr


SPJ Code of Ethics
English | PDF version
Arabic [PDF]
Chinese [PDF]
Croatian [PDF]
French
German [PDF]
Greek [PDF]
Hungarian [PDF]
Macedonian [PDF]
Persian
Portuguese
Slovene
Spanish

Other Codes of Ethics


Codes of Ethics History
Coded Controversy [Quill, April 2010]
1926 Ethics Code [PDF]
1973 Ethics Code [PDF]


Ethics
Ethics Home
SPJ Code of Ethics
News/Articles
Case Studies
Committee Position Papers
Ethics Answers
Ethics Hotline
Resources
Ethics Committee

Code Words: SPJ’s Ethics Committee Blog
Words Matter: Alt Right Alternatives
TV Execs, Journos Fail Viewers With Off-the-record Meeting
Journalists Should Tread Lightly When Projecting Election Results

Ethics Committee
This committee's purpose is to encourage the use of the Society's Code of Ethics, which promotes the highest professional standards for journalists of all disciplines. Public concerns are often answered by this committee. It also acts as a spotter for reporting trends in the nation, accumulating case studies of jobs well done under trying circumstances.

Ethics Committee chair

Andrew Seaman
Email
@andrewmseaman
Bio (click to expand) Andrew is a medical journalist for Reuters Health in New York. Before coming to Reuters Health, he was a Kaiser Media Fellow at Reuters’s Washington, D.C. bureau, where he covered the implementation of the Affordable Care Act.

In 2011, Andrew graduated from Columbia University’s Graduate School of Journalism, where he studied investigative journalism as a Stabile Fellow and was named “Student of the Year.” Andrew also graduated with his B.A. from Wilkes University in 2011.

He’s won numerous awards throughout his short career, including being named a 2010 Tom Bigler Scholar for ethical standards in journalism, the 2009 Robert D.G. Lewis First Amendment Award, the 2009 and the Arthur H. Barlow National Student Journalist of the Year Award.


Fred Brown, vice chair
E-mail
Bio (click to expand) picture Fred Brown is a former national president of SPJ (1997-98) and is very active on its ethics committee. He writes a column on ethics for Quill magazine and served on the committee that wrote the Society’s 1996 code of ethics.

Brown officially retired from The Denver Post in early 2002, but continues to write a Sunday editorial page column for the newspaper. He also does analysis for Denver’s NBC television station, teaches communication ethics at the University of Denver, and is a principal in Hartman & Brown, LLP, a media training and consulting firm. He has won several awards for writing and community service, including a Sigma Delta Chi Award for editorial writing in 1988. He is an Honor Alumnus of Colorado State University, a member of the Denver Press Club Hall of Fame, and serves on the boards of directors of Colorado Public Radio, the Colorado Freedom of Information Council and the Sigma Delta Chi Foundation.




SPJ Ethics
Committee Members


Lauren Bartlett
E-mail

David Cohn

Elizabeth Donald
E-mail

Mike Farrell
E-mail

Carole Feldman

Paul Fletcher
E-mail

Hagit Limor
E-mail

Dana Neuts
E-mail


Chris Roberts

Alex Veeneman
E-mail

Home > Ethics > SPJ Code of Ethics > Code déontologique de la Société des journalistes professionels

Code déontologique de la Société des journalistes professionels

Préambule
Les membres de la Société des journalistes professionnels estiment qu'un public informé est précurseur de justice et la fondation même d'une démocratie. Le rôle du journaliste est de faire avancer ces fins en recherchant la vérité et en fournissant des comptes rendus équitables et simples des événements et sujets importants qu’il est amené à relater. Quel que soit son média, le journaliste s'efforce de servir le public avec minutie et honnêteté. L'intégrité professionnelle est la pierre angulaire de la crédibilité d'un journaliste.

Les membres de la Société des journalistes professionnels partagent un souci déontologique et adoptent ce code pour professer les principes et normes des pratiques journalistiques de la Société.


Rechercher la vérité et l'exposer
Un journaliste doit être honnête, équitable et courageux dans ses efforts pour rassembler, rapporter et interpréter l'information.

Un journaliste doit:

— Tester l'exactitude de l'information et de ses sources et être prudent afin d'éviter toute erreur d'inattention. Il n'est jamais permis de délibérément déformer les faits.
— Tenter assidûment de trouver les acteurs de ses reportages afin de leur donner l'opportunité de répondre à toutes allégations de méfait.
— Identifier ses sources, lorsque c'est possible. Le public à droit à toute l'information possible afin de juger de la crédibilité des sources.
— Toujours questionner les motifs de ses sources avant de promettre l'anonymat. Clarifier les conditions attachées à toute promesse faite en échange de l'anonymat. Tenir ses promesses.
— S'assurer que les titres, les flashs et les promotions, les photos, les images, le son, les graphiques et les extraits d'entrevue ne sont pas présentés sous un faux jour. Les journalistes ne devraient pas simplifier outre mesure ou souligner certains événements hors de leur contexte.
— Ne jamais fausser le contenu des photos ou des images. Améliorer la qualité technique des images est toujours permis. Identifier les montages et les illustrations.
— Éviter les reconstitutions d'événements et les nouvelles fabriquées. Si une reconstitution est nécessaire pour raconter l'histoire, identifiez-la comme telle.
— Éviter de travailler sous l'anonymat ou de recourir à d'autres méthodes clandestines pour recueillir des informations, sauf quand les méthodes traditionnelles ne permettent pas de transmettre des données essentielles au public. L'utilisation de méthodes clandestines doit être expliquée dans le reportage.
— Ne jamais plagier.
— Raconter l'histoire de la diversité et l'importance de l'expérience humaine hardiment, même lorsque le sujet est impopulaire.
— Examiner ses propres valeurs culturelles et éviter de les imposer au public.
— Éviter de stéréotyper par race, genre, âge, religion, ethnie, géographie, orientation sexuelle, infirmité, apparence physique ou rang social.
— Supporter ouvertement les échanges d'idées, même lorsque le sujet rebute le/la journaliste.
— Donner la parole à ceux qui n’ont pas la parole; les sources officielles et non-officielles peuvent être également valides.
— Faire la distinction entre plaidoirie et nouvelles. Les analyses et les commentaires doivent être identifiés et ne doivent pas déformer les faits ni leur contexte.
— Faire la distinction entre nouvelle et publicité et éviter les informations qui mêlent les deux.
— Reconnaître l'obligation spéciale que le/la journaliste a de s'assurer que l’administration conduit ses affaires ouvertement et que les documents gouvernementaux soient accessibles pour vérification.


Minimiser les torts
Les journalistes soucieux de déontologie traitent leurs sources, sujets et collègues comme des êtres humains méritant respect.

Un journaliste doit:

— Montrer de la compassion pour ceux qui pourraient être affecter négativement par le reportage. Faire preuve d'une sensibilité particulière avec les enfants et les sources ou personnes inexpérimentées.
— Montrer de la sensibilité en demandant ou en utilisant des entrevues ou des photos de gens frappés par un événement tragique ou par du chagrin.
— Reconnaître que rechercher et présenter des informations pour un reportage peut occasionner du tort ou de l'inconfort.
— Admettre que les personnes privées ont un droit de contrôle supérieur sur leurs données personnelles que n’ont les personnages publics et ceux qui cherchent pouvoir, influence ou attention. Seule une nécessité publique prépondérante peut justifier une intrusion dans la vie privée de quelqu’un.
— Faire preuve de bon goût. Éviter de se laisser attirer par une curiosité malsaine.
— Être prudent en identifiant des suspects mineurs ou des victimes de crimes sexuels.
— Être judicieux en révélant les noms des suspects d’un crime avant que des charges formelles aient été déposées.
— Équilibrer les droits d’un suspect à un procès équitable avec le droit du public à être informé.


Agir indépendamment
Un/Une journaliste ne doit avoir d’autre intérêt que le droit à l'information du public.

Un journaliste doit:

— Éviter les conflits d’intérêt, réels ou perçus.
— Refuser de s’engager dans des associations et des activités qui pourraient compromettre son intégrité ou nuire à sa crédibilité.
— Refuser les cadeaux, faveurs, voyages gratuits et traitements spéciaux, et éviter les deuxièmes emplois, les engagements politiques, les fonctions publiques, même dans des organisations locales, s’ils compromettent son intégrité journalistique.
— Révéler les conflits inévitables.
— Être vigilant et courageux quand il s’agit de rappeler aux gens au pouvoir leurs responsabilités).
— Refuser d’accorder des traitements spéciaux aux annonceurs et aux gens qui présentent un intérêt particulier, et résister à leurs pressions d’influencer les reportages.
— Être prudent avec les personnes qui offrent des informations en échange de faveurs ou d’argent; éviter de faire une surenchère pour de l'information.


Être responsable
Un journaliste doit assumer ses responsabilités envers ses lecteurs, auditeurs, spectateurs et collègues.

Un journaliste doit:

—Clarifier et expliquer les reportages et inviter le public à à s’exprimer sur la conduite des média.
— Encourager le public à exprimer ses reproches envers les média.
— Admettre ses erreurs et les corriger rapidement.
— Dénoncer publiquement les pratiques des journalistes et des média qui ne sont pas déontologiques.
— Respecter les mêmes règles de comportement qu’il/elle demande aux autres de respecter.


Le premier Code déontologique de Sigma Delta Chi, rédigé en 1926, était emprunté à la Société américaine des rédacteurs de journaux. En 1973, Sigma Delta Chi rédigea son propre code, qui fut révisé en 1984 et en 1987. La version actuelle du Code déontologique de la Société des journalistes professionnels fut adoptée en septembre 1996.

Traduction par Anne E. McBride et Chantal K. Saucier, © 2000.

Stay in Touch
Twitter Storify Facebook Google Plus RSS Pinterest Pinterest
Flickr LinkedIn Tout


SPJ Code of Ethics
English | PDF version
Arabic [PDF]
Chinese [PDF]
Croatian [PDF]
French
German [PDF]
Greek [PDF]
Hungarian [PDF]
Macedonian [PDF]
Persian
Portuguese
Slovene
Spanish

Other Codes of Ethics


Codes of Ethics History
Coded Controversy [Quill, April 2010]
1926 Ethics Code [PDF]
1973 Ethics Code [PDF]


Ethics
Ethics Home
SPJ Code of Ethics
News/Articles
Case Studies
Committee Position Papers
Ethics Answers
Ethics Hotline
Resources
Ethics Committee

Code Words: SPJ’s Ethics Committee Blog
Words Matter: Alt Right Alternatives
TV Execs, Journos Fail Viewers With Off-the-record Meeting
Journalists Should Tread Lightly When Projecting Election Results

Ethics Committee
This committee's purpose is to encourage the use of the Society's Code of Ethics, which promotes the highest professional standards for journalists of all disciplines. Public concerns are often answered by this committee. It also acts as a spotter for reporting trends in the nation, accumulating case studies of jobs well done under trying circumstances.
 

Copyright © 1996-2016 Society of Professional Journalists. All Rights Reserved.

Legal | Policies

Society of Professional Journalists
Eugene S. Pulliam National Journalism Center
3909 N. Meridian St.
Indianapolis, IN 46208
317/927-8000 | Fax: 317/920-4789

Contact SPJ Headquarters
Employment Opportunities
Advertise with SPJ